Re-découvrez Paris autrement, avec une «Cariboo»

Posté le 3 mai, 2016

Cariboo-Paris-600x300-article-parraine

On a testé Cariboo, une plateforme qui permet de visiter Paris autrement !

Après Airbnb pour dormir, Vizeat pour partager vos repas, voici Cariboo, la nouvelle plateforme de partage qui propose de re-découvrir une ville selon un programme très personnel et accompagné par un habitant. La proposition est aguichante : des Parisiens/Parisiennes pur jus vous dévoilent leurs coins secrets et leurs top balades dans la Plus Belle Ville du Monde. On les appelle des Cariboo. Vous nous connaissez : on a voulu tester. Rendez-vous (sous un ciel voilé…) aux Buttes Chaumont avec Laure, jeune et jolie Cariboo pour une autre découverte.

Ne jouons pas les blasés. Paris, on y vit, on y dort, on y fait la fête… On croit la connaître par cœur. Mais, à trop fréquenter ses rues, ses avenues, sas bars et ses restos, on ne la capte plus. C’est comme prendre un verre avec un vieux pote dont on ne remarque pas la nouvelle coiffure : on ne fait plus attention aux détails.

Le meilleur moyen de re-découvrir Paris (ou découvrir pour les touristes), c’est donc de suivre un ou une inconnue, amoureux(se) de Paris et qui a envie de partager sa ville. C’est le principe de Cariboo, une plateforme internet où des habitants passionnés de leur ville (Paris, Marseille, Barcelone, Milan, New York… ) proposent des balades personnalisées et thématiques. C’est un peu le Airbnb de la visite, avec une myriade de destinations possibles. Quand on a découvert ce site, on a pris rendez-vous avec Laure, une jeune « Cariboo » vivant dans le XXème et amoureuse des petites rues et des jolies vues sur Paris.

Rencontre avec une guide pas comme les autres…

Le ciel est gris. Vu l’eau qui ruisselle dans le caniveau près de la station Buttes Chaumont, j’ai dû échapper à une belle averse. Il est 14h30 et je me demande si j’ai bien choisi mon jour pour une balade de 2h30 dans Paris. J’aperçois Laure, on se fait signe. Vouvoiement, tutoiement… Nous tâtonnons durant quelques minutes. Mais le courant passe bien. Laure me raconte sa passion pour la sociologie, la ville, le mélange des populations, la gentrification, l’histoire des bâtiments et l’architecture. On finit par se tutoyer et nous prenons la direction du parc en continuant de discuter de nos vies. Il y a un véritable échange, pas comme avec un guide habituel. On fait un tour dans le parc, classique, pour ressortir rue Botzaris. Là, Laure me montre l’une des vues les plus dégagées sur Paris : whaou !

buttes chaumont

Ses petits coins secrets du XIXème

Direction le quartier Mouzaïa. Une vraie découverte. Les rues étroites sont bordées de petites villas et des maisonnettes alignées. Un héritage du passé, quand ce quartier n’était pas encore annexé à Paris et qui ressemble, aujourd’hui, à un village. Des maisons colorées, discrètes et au calme. Laure m’entraîne dans la rue de Bellevue, très atypique : d’un côté les petites maisons dans leur jus 19ème siècle, et de l’autre, des tours, du béton, des parkings. Le contraste est saisissant. Voilà un lieu hors des sentiers battus qu’on ne trouve pas au programme des visites traditionnelles de Paris. « Ça, c’est le gros plus de ce type de balade » me dit Laure qui, la veille, faisait découvrir les faces cachées de Montmartre à un couple de touristes.

Quartier-Mouzaia

Direction Belleville

Nous continuons vers Jourdain. Sur le chemin, je note quelques adresses de boutiques que me conseille Laure (dont une friperie très classe près de la Place des Fêtes, malheureusement fermée quand nous passons). Vers Belleville, elle me montre la maison bien cachée de Jérôme Mesnager le street-artiste, construite autour d’une ancienne cheminée d’usine. Je me verrais bien y vivre. Il est presque 17h00 et un timide rayon de soleil pointe. Nous terminons l’après-midi en nous posant au café de la fontaine Henri IV et, avant de se quitter, on échange même nos numéros de téléphone. Me serais-je fait une nouvelle amie ?

La journée ? Top. Car je suis certainement passée des centaines de fois dans ces quartiers, sans jamais avoir vu ce que Laure m’a montré. Surtout, j’ai partagé son point de vue. Une vraie découverte. Cela m’a donné l’envie de regarder les autres profils Cariboo. Et, en particulier, ceux des autres villes, histoire de programmer un petit week-end à Lyon, à Madrid ou ailleurs… En attendant, pour découvrir le profil de Laure, c’est par ici !

Partagez cet article avec vos amis